La Togouna et le centre de Billom

L'atelier, la lave, l'émail, 

 

 

Les Émaux de Marie c'est deux ateliers un consacré au travail de la pierre (découpe, cuissons...)  installé aux anciens abattoirs de Billom, un bâtiment à l’architecture atypique rebaptisé "Togouna". L'autre au 4 rue de la Libération dans le centre de Billom, avec un espace de vente dans l'atelier.

 

Issue d’une éruption des volcans du Massif central, la lave présente des atouts majeurs qui lui confèrent une fiabilité, une résistance et une esthétique unique.

 

Une fois émaillée, la lave prend toute sa forme et ses couleurs selon vos envies et votre imagination.

 

 

-     Résiste au gel, aux intempéries, à la lumière (stabilité aux ultra-violets) ;

 

-     Retient la chaleur (ce matériau améliore le coefficient d’isolation thermique) ;

 

-     Ne retient pas les bactéries ;

 

-     Est facile et simple d’entretien, sans altération de la surface ;

 

-     Résiste aux chocs suivant l’aspect et l’utilisation ;

 

 

Les coloris restent stables à la lumière (laissant apparaître des nuances, apportant au matériau une dimension plus agréable).

 

La lave émaillée, produit naturel et matière qui ne connait pas le vieillissement,  ne présente aucun méfait sur l’environnement.

 

 

 

 

Togouna : 

Le Togouna (ou case à palabres) est une construction ouverte érigée en général au centre des villages dogons (Mali)

se trouvant le long de la falaise de Bandiagara.

Elles sont d'une hauteur insuffisante pour se tenir en position debout de façon à obliger les participants à s'asseoir.

C'est le lieu où les sages du village débattent des problèmes de la communauté, il peut servir également de lieu pour

la justice coutumière.

C'est aussi et surtout une zone centrale du village, ombragée, où les vieux du village passent les heures chaudes

de la journée en parlant les uns avec les autres.